Mon Compte sur reparer-cd.fr Mon Compte CD-CLINIC


Ca marche comment un CD ?

Le fonctionnement du disque compact appeller CD, repose sur une méthode optique.
Un faisceau laser touche la surface du disque en rotation et les différences dans la couche réfléchissante produisent des signaux à variations binaires.
Le rayon laser réfléchi est ensuite enregistré par un capteur.
Les qualités de CD sont la longévité de lecture sans altérer les qualités du contenu, ce qui n'est pas le cas des cassettes à bandes qui s'usent.

Voici plusieurs types de disques compacts :
- CD audio (CDDA ou CDA) : Compact Disc Digital Audio ou en français Compact Disc Audio.
- CD-ROM (Compact Disc Read-Only Memory): support de stockage informatique.
- CD-WORM : (CD-Write Once Read Many) Variante de CD pouvant être gravé une seule fois par lutilisateur (sur un graveur de CD-ROM) et lu ensuite sur n´importe quel lecteur de CD-ROM.
- CD Extra (ou Enhanced CD ou Disque amélioré) : disque compact réunissant en premier une session ne contenant que les pistes audio et une session ne contenant que des données.
Ce type de disque est lisible dans 90 % des lecteurs de CD (autoradios, chaînes hi-fi,…). Les CD OpenDisc (en) sont techniquement des CD Extra.
- CD en mode mixte : disque compact réunissant en premier une session ne contenant que des données et une session ne contenant que des pistes audio.
Il est parfois employé comme support de jeu vidéo, la première session (de données) contenant le programme-jeu tandis que les musiques du jeu sont dans la seconde (l’audio).
Dans les lecteurs de disques audio, seule la session audio de ce type de disque est lisible.
- CD-R : Compact Disc Recordable, Disque inscriptible.
- CD-RW : Compact Disc Rewritable, Disque réinscriptible.
- CD+G : Compact Disc + Graphics, Disque compact et Images.
- VCD : Video Compact Disc, Disque compact vidéo.
- SVCD : Super Video Compact Disc, Super compact disque vidéo.

Les CD sont généralement constitués d’une couche de polycarbonate de 1,2 millimètre d’épaisseur recouvert d’une fine couche d’aluminium protégée par un film de vernis.
Les informations sur un CD standard sont codées sur une piste d’alvéoles en spirale moulée dans le polycarbonate.
Chaque alvéole mesure environ entre 125 nm (0,000000125 m) et 500 nm de large et varie entre 833 nm et 3,5 µm en longueur.
L’espace entre les pistes est de 1,6 µm.

Un CD est lu par une diode laser de 780 nm de longueur d’onde à travers la couche de polycarbonate (diamètre du spot: 1,04 µm).
La différence de profondeur entre un alvéole (creux) et la surface plane (bosse) est d’un quart la longueur d’onde du laser, ce qui permet d’avoir un déphasage d’une demi-longueur d’onde entre une réflexion du laser dans un alvéole et sur la surface plane.
L’interférence causée par cette réflexion réduit l’intensité de la lumière réfléchie dans un alvéole comparée à une réflexion sur la surface plane.
En mesurant cette intensité avec une photodiode, on est capable de lire les données sur le disque.

Les creux et les bosses ne représentent pas les 0 et les 1 des informations binaires.
C’est le passage d’un creux à une bosse ou d’une bosse à un creux qui indique un 1.
S’il n’y a pas de passage bosse-creux, alors il s’agit d’un 0. On appelle cela un front.

Ensuite, ces données passent à la moulinette EFM (Eight-to-Fourteen Modulation) utilisée lors du codage les données audionumériques en données numériques pour CD audio, pour finalement obtenir les données audionumériques brutes.

C'est quoi un DVD ?




Partenaires de reparer-cd.fr

  • Achat vente jeux vidéo d'occasion Gamecash.fr